Le rouleau de Bossetan
Mar25

Le rouleau de Bossetan

Cette forme géologique n’appartient pas au massif du Chablais mais aux unités dites “hélvétiques”. Il fait parti du massif des Dents Blanches et en constitue son prolongement. Ce plis anticlinal mis en valeur par l’érosion domine le très beau lac des Mines d’Or qui lui fait partie du Chablais géologique. Pour observer cette magnifique forme géologique, il faut, depuis Morzine,  rejoindre, via la route de la Manche, le lac des Mines d’Or. De nombreuses randonnées vous permettront d’approcher ce secteur et de mieux l’observer comme par exemple le sentier du GR5 qui monte jusqu’au col de Coux (1920m). Vidéo explicative : Voir © Geopark Chablais UNESCO, Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais | Convert swf to mp4 by valdabondance.com | visionsdici.fr   Plus d’informations sur le site...

Lire la suite
Panoramique géologique depuis Reyvroz
Mar13

Panoramique géologique depuis Reyvroz

  Depuis Reyvroz, vous aurez un large panorama sur les Préalpes du Chablais. Il y a 200 millions d’années environ, au début du Mésozoïque, une mer peu profonde existait à la place des Alpes. Cette mer alpine (ou océan Alpin) a été soumise à une forte évaporation liée au climat chaud qui prévalait alors. Cette évaporation a favorisé le dépôt de couches de sel. Vers moins 190 millions d’années, c’est-à-dire au début du Jurassique, cette mer peu profonde connaît une déformation liée à l’agrandissement de l’océan Atlantique. Ces déformations tectoniques ont créé des bassins dans lesquels se sont déposées de puissantes séries de sédiments dont le faciès variait suivant la profondeur de la tranche d’eau, l’éloignement des côtes, la direction des courants. Vers moins 130 millions d’années, au Crétacé moyen et supérieur, les distensions liées à l’expansion de l’océan Atlantique ont cessé et c’est un mouvement inverse qui s’est organisé avec le rapprochement de la plaque africaine vers la plaque eurasiatique. La fermeture de la mer alpine s’est poursuivie jusqu’au début de l’Oligocène, il y a 35 millions d’années. Les dépôts sédimentaires se sont décollés de leur socle d’origine grâce aux niveaux d’évaporites (anhydrite, sel gemme) qui ont joué un rôle de lubrifiant et se sont empilés les uns sur les autres. Là où les dépôts morainiques sont absents, il est possible de distinguer les dépôts molassiques tertiaires. Les terrains molassiques sont chevauchés par les différentes nappes de charriage qui constituent le massif du Chablais. Depuis Reyvroz, vous observerez la nappe des Préalpes médianes (voir photo ci-dessus) et chevauchante sur cette dernière, la nappe de la Brèche (non visible de puis Reyvroz) qui dessine un vaste synclinal. En savoir plus : https://sites.valdabondance.com/2015/06/les-grandes-lignes-de-lhistoire-geologique-du-massif-du-chablais/ Vidéo explicative : Voir © Geopark Chablais UNESCO, Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais | Convert swf to mp4 by valdabondance.com |...

Lire la suite
La vallée des ardoisières
Mar07

La vallée des ardoisières

Dans la vallée des ardoisières à Morzine se trouvent encore quelques exploitations minières. Celles-ci exploitent les Schistes ardoisiers. Cette couche géologique se trouve entre les dépôts des Brèches inférieures et supérieures. A la base de la Brèche supérieure, se trouvent les exploitations de calcaires en plaquettes. Ce sont ces derniers qui ont donné le nom de Schistes ardoisiers lui même donné par le géologue Lugeon. Vidéo explicative avec le Géopark du Chablais : Voir http://www.geopark-chablais.com © Geopark Chablais UNESCO, Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais | Convert swf to mp4 by valdabondance.com | visionsdici.fr Histoire : Les carrières employèrent jusqu’à 300 hommes vers 1880. Dans les années 1920, plus de 2100000 ardoises/an étaient produites à Morzine et 64000 à...

Lire la suite
Traces de dinosaures
Juil04

Traces de dinosaures

Idée de sortie pour découvrir les traces des dinosaures! Cette sortie se fait à la journée depuis le barrage d’Edmosson (Voir notre autre article sur le barrage d’Emosson). En 5 à 6h de marche Aller-Retour, vous pourrez partir sur la trace des Dinosaures. Prendre la rive gauche du Lac d’Edmosson, à l’extrémité du lac, un sentier balisé indiquant le col de la Terrasse vous mènera vers ce site protégé à 2400m d’altitude. Voici 230 millions d’années dans la région d’Emosson était une magnifique plage tropicale où les dinosaures vivaient. Ce sont plus de 800 empreintes fossilisées quasiment intactes qui ont été dénombrées sur ce site paléontologique remarquable.   Ces traces ont été découvertes le 23 août 1976 par Georges Bronner, un géologue français. Il existe plus de 800 empreintes. On estime que la taille des ces dinosaures était de 4m. Déclaré site protégé par arrêté du Conseil d’Etat du Canton du Valais (Suisse) (9 novembre 1983), il est interdit d’endommager les empreintes, de prélever des échantillons de roche et de déposer des déchets. Error: a valid license key is needed to display maps properly! Traces de dinosaures chargement de la carte - veuillez patienter...La carte ne peut être chargée - s'il vous plaît activer Javascript !→ plus d'informations Nom de la piste: | Début: | Distance: km | Durée: | Ø Rythme: /km | Altitude: +m -m (net: m) | télécharger le fichier GPX Traces de dinosaures: 46.065132, 6.906109 Error: a valid license key is needed to display maps properly! Consultez le site randos-montblanc.com sur les lacs...

Lire la suite
Formes et formations karstiques au sommet du Mont de Grange.
Juin30

Formes et formations karstiques au sommet du Mont de Grange.

Monter au sommet du mont de Grange est une randonnée qui offre de magnifiques panoramas mais si en plus vous vous intéressez à la forme en “cratère” du sommet, vous découvrirez qu’il ne s’agit en rien d’un volcan comme le disent certains plaisantins… Nous avons sur le sommet des formes et formations karstiques comme l’on peut en trouver en Suisse dans la montagne de l’hiver sous les lacs verts (Voir notre fiche sur cette randonnée). Les formes karstiques sont dues à la dissolution par les eaux des roches calcaires de la Brèche supérieure. L’importance des précipitations, la fonte lente de la neige, les phases plus froides qui ont régné au Quaternaire, mais aussi la présence de roches calcaires pures à 80-90% dans la Brèche Supérieure ainsi que des diaclases* et des failles nombreuses en bordure du plan de chevauchement expliquent pour une bonne part la présence de ce relief karstique. Croquis: Le karst sommital du Mont de Grange Un grand couloir karstique se trouve sur le sommet, ce qui lui donne la forme d’un « cratère ». Dans ce couloir recouvert de pierrailles existe un début de formation de puits à neige, quelques petites dolines* qui se succèdent et quelques lapiés* de petites tailles. Légende photo : Micro-doline au sommet du Mont de Grange, présence de gélifracts et d’argile limoneuse de décalcification. La roche calcaire de la Brèche Supérieure est fortement diaclasée* sur le sommet, la neige persiste pendant la plus grande partie de 1’année et ses eaux de fonte froides attaquent le calcaire de deux manières: d’une part par le biais de la gélifraction*, cela explique 1’importance des gélifracts* (indice d’aplatissement de 3,7 sur un échantillon de 100). d’autre part par dissolution de la roche. L’analyse d’un échantillon du résidu de dissolution, dans une des petites dolines du couloir karstique, nous montre une texture limoneuse puisqu’il existe 20% d’argile, 45% de limon fin, 15,75% de limon grossier et 19,25% de sable. La courbe granulométrique de la fraction sableuse montre un faciès logarithmique donc un dépôt en vrac, cependant nous ne tirerons pas plus de renseignements de celle-ci car la fraction sableuse n’est pas représentative au sédiment. L’analyse calcimétrique est encore plus intéressante puisqu’on ne détecte que 0,22% de C03CA dans cet échantillon, autant dire que c’est insignifiant. Nous pouvons donc conclure sur la présence d’une argile limoneuse de décalcification, ce qui confirme la dissolution des roches calcaires dans ce couloir karstique. Les petits lapiés* s’expliquent par la présence locale d’un pendage très relevé de la couche de calcaire de la Brèche Supérieure ainsi que par la fracturation importante de la roche. (Texte: Bertrand Guffroy)   Vocabulaire: Gélifraction (synonymes: Gélivation ou...

Lire la suite